SANS SOUCI - Emmanuel Benoit
SANS SOUCI
Hanoi 2016.

Garés sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute ou descendus de leur Honda en pleine ville, ils urinent sur un arbre, un poteau ou contre un mur. Les chauffeurs de bus se cachent derrière leur véhicule et les conducteurs de cyclo ont souvent une bouteille en plastique qu’ils vident ensuite dans les égouts. Quant aux piétons, ils vont tout simplement sur le trottoir d’en face. Certains fument ou téléphonent en même temps, peu importe. D’autres regardent au loin, plus rêveurs… Quand certains s’aperçoivent de ma presence avant d’avoir fini, ils me font une réprimande puis retournent rapidement la tête, que peuvent-ils faire de plus? Les éventuels témoins de la scène me lancent des clins d’oeil amusés. Et la vie continue.
Top